Votre panier : 0,00 €

L'Ethique de la savonnerie

Des Ingredients... Tous utiles!


Pour formuler nos savons et nos cosmétiques, la première règle que nous nous imposons, c'est que tous les ingrédients que nous introduisons doivent avoir une utilité.

Lorsque nous formulons un savon par exemple, nous allons d'abord nous demander quel sera l'usage que l'on en fera (cosmétiques, savon ménage, pour le corps, pour les mains, exfoliant...) et à qui il sera destiné (bébé, enfant, peaux sèches, grasses, acné etc...).
A partir de cette première définition, nous allons travailler sur des ingrédients adaptés depuis les huiles vierges jusqu'aux huiles essentielles en passant par les ajouts.

Nous préférons privilégier l'utile et l'agréable au superflu. Certaines formules sont très simples car les peaux pour lesquelles elles sont destinées sont fragiles et elles n'ont pas besoin qu'on ajoute une allergie à un composant en plus de leurs problèmes existants.
Pour le savon sans souci par exemple, nous avons délibérément choisi de ne mettre ni parfum ni colorants et des huiles que nous avons choisies parce que nous savons qu'elles sont en général bien tolérées.
Nous prenons soin également de formuler les parfums à partir de synergies d'huiles essentielles intéressantes d'un point de vue dermatologique... et olfactif! (Et croyez nous, ce n'est pas toujours simple!)

Consommons local!

Nous sommes aussi des artisans producteurs régionaux.  Et nous côtoyons d'autres artisans et producteurs qui constituent le maillage économique de la Picardie, de la Brie ou de la Champagne. Ces artisans et ces producteurs ont un savoir-faire et il est pour nous important de s'entraider.
C'est pourquoi nous essayons de nous fournir autant que possible auprès de fournisseurs locaux. Et comme ils sont devenus des amis, je vous invite à visiter leurs sites.

Vous y trouverez ainsi Ladybird (Festieux 02), qui nous fournit une laine colorée avec des ingrédients naturels pour feutrer nos savons.
Le courtil des arômes (Cormicy 51), producteur ou plutôt productrice de plantes aromatiques et médicinales bio.
La ferme Devalance (Queudes 51) qui nous fournit les huiles de colza et de tournesol.
Le Rucher du grand Chêne (Meilleray 51) auprès de qui nous nous approvisionnons en miel et en cire d'abeille.

Certains ingrédients indispensables doivent être tout de même être importés (huile de coco et de karité par exemple) puisqu'ils ne poussent pas sous nos climats. Nous continuons de rechercher également des producteurs locaux d'huiles essentielles mais pour l'instant, nous devons nous fournir dans le sud de la France.


Et l'huile de palme alors?

Ah.... L'huile de palme!

Au risque d'en choquer certains, nous trouvons qu'elle a toute sa place dans un savon. En effet , elle a des propriétés intéressantes lorsqu'elle est associée à d'autres huiles. De plus, elle n'est pas toxique lorsqu'elle est appliquée sur la peau contrairement à son usage alimentaire. La seule restriction qui pourrait nous en limiter l'usage serait que lorsqu'on l'achète bio et équitable, cette huile est... rouge! Et colore tous les savons en orange.

Voilà pour le pavé dans la mare.

Maintenant, il faut tout de même étudier les conditions de culture de ce palmier et leurs conséquences pour l'environnement. Et ce n'est pas cautionnable même si cela fait vivre les populations locales, cela décime ce qu'elles vont laisser à leurs enfants et petits-enfants. Le profit à court terme non plus n'est pas cautionnable.

Après étude des pours et des contres, L'Echo des Savons a donc fait le choix de ne pas utiliser d'huile de palme.

Nous avons travaillé toutes nos formules pour utiliser la cire d'abeille plutôt que l'huile de palme. Nous avons dû adapter certaines techniques car la cire d'abeille nécessite un certain savoir-faire lorsqu'on l'incorpore à une formule. (Tout va beaucoup plus vite! ). Au final, nous consommons local et ne contribuons pas à détruire l'environnement de l'autre bout de la planète.